• PREVENTION A L ECOLE SARAHMOON FERME MAIS ACTIVE

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                                                                

    L’image contient peut-être : 1 personne, assis et bébé

     

     

                                                       Les 2 bébés d Assumpta grossissent enfin....

     

    Moïse va à l'école privée, premier bulletin...c très bon pour tous les changements qu il a du faire pour s'adapter et en plus l accident de moto qui l'a renversé il a quand m^me eu  57, 60% ! ses efforts surtout c' est en anglais et français! 

    Fabrice est au centre des enfants ....va à l école! Merci à Joseph!  

     

     

      

    Mélissa grandit bien, a une marraine de coeur....

      

     

     

    Séraphine retrouve sa maison.....

       

     

       

    Vestine aussi....

    et des vêtements et du matériel scolaire incroyable ont été distribué grâce à Bernadette, sa soeur, nos visiteurs Olivia, Véronique et leurs maris qui nous ont rendu visite à Gisenyi, on a aussi reçu de beaux habits de Nathalie

    Puis à Nyagahanga

     

     .......

    Nicole marche sur ses deux petits pieds, toutes les écoles ont commencé, premier bilan...

    et l'artisanat arrive en Belgique grâce à notre bonne fée Cécile! 

     

     

      

      chanMoon

       

     

    Voici en quelques images la fin de la mission 9 

    Merci merci merci! 

     

                                                                                                 

     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, assis et bébé
     
     
    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, selfie et gros plan
     
     
    L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises, personnes debout et intérieur
     
     
    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et plein air
     
     
    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises
     
     
    L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes assises, chaussures et plein air
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, gros plan
     
     
    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et plein air
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, assis
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, assis
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, nourriture et intérieur
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises
     
     
    Aucune description de photo disponible.
     
     
    Aucune description de photo disponible.
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et assis
     
     
     
    L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout
     
     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus, plante, plein air, nature et nourriture
     
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, assis et bébé
     
     

     

     

     

     
     
    L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • binome 2 Gisenyi 3

    Continuation cette semaine de la classe de vacances offerte aux enfants durant les congés scolaires

    binome 2 Gisenyi 3

    Cette année le temps est réduit car la rentrée aura lieu le 7 janvier plutôt que fin janvier dans le but d'uniformiser les périodes de scolarisation avec les autres pays.   

    binome 2 Gisenyi 3

    Entre 40 et 50 enfants participent chaque matin à Guisenyi et Nyaga a atteint hier 106 enfants !   

    binome 2 Gisenyi 3

     La matinée commence par des chants et danses très endiablés.  Les enfants sont répartis en trois groupes : les rose orange et bleu ! Quel bonheur pour les roses les plus petits, de profiter d'un grand bac à sable et de réaliser de jolis pâtés aux formes diverses ou de jouer avec l'eau du petit bassin gonflable ;  quel plaisir de se balancer ou de grimper sur les jeux extérieurs ; quelle joie de shooter dans les ballons, de s'essayer aux raquettes et balles de tennis ou de sauter à la corde !

    binome 2 Gisenyi 3    binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3 binome 2 Gisenyi 3 

    En fin de matinée des initiations au code de la route sous forme de jeu bien nécessaire car la route est très dangereuse avec une circulation de camions,  de motos,  de voitures à grande vitesse !

     binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3

     

     La matinée se termine par des exercices de gymnastique dans la pelouse devant l'école et des jeux de ronde

    binome 2 Gisenyi 3

    Comme signalé la semaine dernière, les après-midis sont consacrés à la formation des institutrices.Cette semaine elles ont été invitées à réfléchir aux différentes zones de matériel de leur classe, zone manipulation, mathématiques, expression, propreté, lecture, selon la méthode Montessori! 

    Patricia,Epiphanie se sont déjà réparti les divers matériels et jeux que j'avais triés et souvent reconstitués.... 

    Le travail se poursuivra la semaine prochaine. La formation de narration et de contes a porté ses fruits et c'est avec plaisir que les 2 instits racontent maintenant les livres et les histoires en kinyarwanda de manière très expressive ! 

    binome 2 Gisenyi 3

    Un événement important cette semaine a été l'inscription de Moïse en 3e primaire dans une école privée annexe du campus universitaire de la ville de Guisenyi à 7 km du village Le Directeur Monsieur Théogène a accepté son inscription sans examen d'entrée au vu de son bulletin de 2e année à l'école de l'État Rambo où il est sorti premier de classe !  

    binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3  

    Moïse devra faire beaucoup d'efforts car les cours sont donnés principalement en anglais !

    Plaçant beaucoup d'espoirs dans ce petit garçon de la fratrie de 7 enfants       

      l'association prend en charge minerval, frais d'uniforme et de matériel scolairede sport....

     binome 2 Gisenyi 3

    on lui a déjà acheté des slips, des chaussettes, un sac à dos, des chaussures, des cahiers et une petite montre pour qu'il voit bien l'heure du bus qu'il prendra le matin à 6h en quittant sa colline car il doit être à 7h à l'école! 

    binome 2 Gisenyi 3

     Chan est ressortie du bureau du directeur aussi stressée et émue comme si elle venait de passer un examen !

    Pourvu que Moïse tienne le coup ...

    binome 2 Gisenyi 3 

    Éric notre jeune artiste peintre rafraîchi et complété la fresque murale de l'école : 

    fleurs vives, perroquet chamarré, pots en terre cuite, copie conforme de ceux qui sont dans le jardin, toutcriant de réalisme sous l'œil coquin de la fillette à couettes!

    binome 2 Gisenyi 3 binome 2 Gisenyi 3

    binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3

    Chan lui a proposé la confection d'un livre d'illustrations destiné aux enfants sur le thème des animaux sauvages de l'Akageraelle a l'écriture, et Eric au dessin   Il a déjà réalisé les premiers croquis au crayon de lion, buffle, singe, éléphant, zèbre, ... et cela promet! 

     

    binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3

    Quelques heures de notre semaine ont aussi été consacrées à l'entretien du jardin de l’école : on élague les branches sèches et on retrace les sentiers tout pousse très vite ici !

     

     binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3 

    Les travaux de la maison de Vestine, maman Moise, ont bien avancé : le ciment du sol et le plafond sont terminés La famille sera beaucoup mieux logée d'ici quelques jours mais c'est loin d'être le grand luxe ; la maison est reliée à l'électricité mais pas à l'eau: ce sont les enfants qui vont chaque jour puiser l'eau dans le lac et la remontent vers le logement. Pas de salle de bain mais uniquement une cahute avec un trou dans le sol comme toilettes. Mais au moins il y a plus d'espace et il ne pleut plus à l'intérieur

     

     A chacune de nos sorties dans la rue, Mama Chantalest appelée et inondée de petits corps se collant à elle pour un câlin petits corps souvent pieds nus aux vêtements sales et à trous. Le cœur de Chan fond à chaque fois et elle s'arrête pour acheter  canne à sucre beignets,  cake ....qu'elle distribue à ces bambins qui deviennent tout sourire!  

    binome 2 Gisenyi 3   binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3

     

    binome 2 Gisenyi 3

    Ce mercredi un petit garçon d'environ 8 ans s'est précipité vers Chan, crado, hagard, presque nu avec comme seul vêtement un léger t-shirt noué autour de la taille comme une jupe pour cacher sa nudité. Apeuré il se love contre Chan, il dit qu'il s' appelle Gilbert et on apprend qu'il est sans parents. Aristide, appelé à la rescousse, l'emmène pour le laverle vêtir et le nourrir. Le tam-tam a fait son service dans le quartier et une dame se présente à l’école,  c'est la tante de Gilbert ; elle l'a recueilli au décès des deux parents de l'enfant et l'élève avec les trois siens. Les vêtements de Gilbert auraient été volés pendant qu'il se baignait dans le lac... L'important est que le lendemain Gilbert et son cousin étaient présents à la classe de vacances, bien vêtus,  participant gaiement aux chants et danses ! Quelle reconnaissance dans le regard de ce petit Gilbert ! Et lui et son cousin continuent à participer à la classe de vacances désormais.

     binome 2 Gisenyi 3  binome 2 Gisenyi 3   

    binome 2 Gisenyi 3binome 2 Gisenyi 3

    Petite récréation pour nous deux cette semaine : une balade en pirogue à moteur sur le lac Kivu en contournant la presqu'île de l'eau chaude des volcans,  source brûlante sortant du sol. Nous voguons jusqu'à la péninsule de Kigufi, végétation luxuriantearbre à oiseaux, monastère des Bénédictines, église catholique, école primaire, maisons disséminées aux toits d'aluminium.Toute la côte que nous sillonnons quotidiennement à pied nous a montré un autre visage : divers hôtels et restos vus d'en bas, jardins, maisons et même la petite école Sarah Moon jouant à cache-cache avec la végétation! Tout au loin la ville de Goma en RDCongo se montre, scintillante sous le soleil. Quel chouette moment ! Deuxième jour sans pluie depuis mon arrivée le 22 novembre, il est vrai que c'est la petite saison des pluies...

    binome 2 Gisenyi 3

    binome 2 Gisenyi 3

    binome 2 Gisenyi 3

    Bernadette, binôme 2 au Rwanda

     
     

    Love and light

     
	</div><div id=Partager via Gmail


    votre commentaire
  • Voici le récit reconstitué  

    Fabrice a participé à la fête de Noël organisée à l’école pour les enfants des collines. Deux valises (de 23 kg de vêtements et autres objets chacune) étaient arrivées la veille grâce à une famille belge qui avait offert cette possibilité à Sarahmoon à l’occasion d’un voyage au Rwanda.

    Ce fut une fête avec un vrai père Noël et des cadeaux pour tous – près de 100 enfants !!!

    Fabrice était enchanté des nouveaux vêtements et surtout des bottes qu’il avait demandées avec insistance. Regardez-le fièrement planté. Il a même joué au mikado, au grand amusement de tous.

    Le lendemain, il était de retour chez Chan, tremblant de fièvre et sans ses vêtements ni ses bottes. Il avait été maltraité une fois de plus chez son papa et avait revendu ses vêtements pour se nourrir… Impensable pour Chan de le laisser dans cet état. De nouveaux vêtements lui ont été trouvés, une consultation au dispensaire a permis de diagnostiquer et soigner un accès de malaria. Vestine a accepté de le loger chez elle qui a pourtant déjà 7 petits enfants à charge. Heureusement, le nouvel espace dont elle dispose à présent permet ce dépannage d’urgence. 

    En quelques heures, de nombreux contacts ont été pris avec des associations diverses qui s’occupent d’enfants des rues au Rwanda (Cecydar, Point d’Ecoute, National Rehabilitation Service). Il apparaît que le problème se pose à une grande échelle dans le pays et que les solutions ne sont pas faciles à trouver. 

    En attendant la suite, Chan a emmené Fabrice et Moïse( 9 ans et 2ème enfant de Vestine) pour les distraire à la piscine, où Fabrice plongeait comme un dauphin de joie, et où on lui a appris à nager. Moment de calme, de détente et de sécurité dont ils ont profité à fond. Ces gestes d’attention ne sont jamais perdus, surtout lorsqu’ils sont donnés à un enfant.

    Après plusieurs tentatives infructueuses de réinsertion dans sa famille, Chan s’est rendue une fois de plus chez Justin, le papa. Elle était accompagnée d’un responsable de l’association Point d’Ecoute Alaouis, un ancien spécialisé dans ce genre de travail. Ils constatent que Fabrice n’est pas bien traité dans la famille de son papa. La belle mère finira par avouer qu’elle aussi frappe l’enfant. Il avait montré à Chan, son nez tabassé par le père qui a nié car tout oublié dans ses nuits de cabaret et boisson. Les deux pseudo parents culpabilisant l’enfant de créer la zizanie. Après une heure de tentatives de réinsertion, Fabrice se refermera et refusera d’ailleurs obstinément de rester encore chez lui. Chan déplore également un évident manque d’hygiène dans la famille.

    Il n’est pas envisageable ni raisonnable pour l’instant de retenter encore cette solution. Fabrice reprend ses affaires et part sans état d’âme avec Chan et son accompagnateur.

    Que va-t-il devenir ? La question commence à se poser de façon aiguë car il ne reste plus que quelques jours à Chan pour y répondre. A qui le confier ? L’association pourrait-elle assumer les frais d’entretien et de scolarité de Fabrice ? Autant d’incertitudes qui la taraudent pour l’instant…

    Il y a chez Fabrice une formidable force de résilience, une rage de vivre qui en fait un petit guerrier. Il y a aussi une soif encore toute enfantine de sécurité, d’éducation et d’affection. Mais elle doit être rencontrée. Son avenir en dépend. Le pire ou le meilleur ? 

    Que deviendra Fabrice en 2019 ?

    Nouvelles de Fabrice

     

    Au mois de décembre et janvier, avant d'être accepté dans une bonne institution CECYDAR où on lui donnera les bases d'une éducation et la stabilité qui sont nécessaires à un enfant de son âge!

    En janvier 2019...

    Après une enième fugue Fabrice revient chez nous et chez ses copains!

    Nouvelles de Fabrice

    Le cas à présent de mon petit Fabrice est douloureux et difficile à expliquer puisque cet enfant vivait dans la rue, dormait dans le caniveau depuis ses 6 ans et il a 9 ans ! Et malgré la rencontre avec son père, sa grand-mère ce fut un échec puisque ils le battaient et les deux buvaient et la belle-mère marâtre le battait également, elle l’a avoué, et il a fallu le retirer, il fuguait sans arrêt, il allait dormir chez Maman Moïse qui l'a accueilli avec amour, comme un huitième enfant et il venait tous les jours frapper à ma porte durant 2 mois.

    Et on a eu une belle relation, lui de stabilité et de partage, d’amour et d’affection jamais connue!

    Très vite il a appris à rouler à vélo, à nager, à manger correctement, à se laver, à s'habiller, à savoir aimer et se savoir aimer. De tous les côtés nous avons fait ce que nous avons pu pour trouver des organisations qui le prendraient en charge puisque moi je ne peux pas et le miracle inouï a été l'organisation Cyprien et daphrose qui pourtant se trouve à Kigali  et n’accepte que les enfants de l'environnement des rues de Kigali mais le directeur Monsieur Joseph et le responsable de l'État Monsieur Jean-Marie ont été exceptionnels  de compréhension pour l'accepter chez eux !

    Les bâtiments sont propres, l'équipe professionnelle, formidable, il y avait le jour où on l'a déposé plus de 40 enfants des rues qui venaient d'arriver !  La séparation n’a pas été facile, lui comme moi on pleurait très fort, il a fallu que je m'enfuis vite que l'on ne voit mon désarroi double sentiment perturbant et  j'ai confiance et beaucoup d'espoir. Je suis retournée  le lendemain, il avait bien dormi la psy me dit, vite rassurée,  donnez-moi le sac je vais le lui donner . Désolée, j’ai demandé à le voir ne voulant pas qu’il se sente encore une fois abandonné et malgré l’avis de la psy.

    Ses yeux sont inquiets quand il m'a revue, mais je l’ai trouvé calme, puis souriant, on a fait le bon choix... je crois et je sais que c un bon endroit pour lui. .

    Je dois m’éclipser doucement de sa vie, il trouvera ses repères ici.. .

    .Ils vont m’envoyer un rapport chaque mois......Ce soir j’ai reçu ce message du directeur :

    « Le petit Fabrice va bien. Il s'adapte très lentement par rapport aux autres enfants qui avaient été ensemble au centre de transit. Il s'est quand même fait un petit ami, ce qui l'aide dans l'intégration. Hier, il jouait au football et quand je l'ai croisé m'a dit qu'il aime le football. Il a réclamé qu'on leur donne le ballon que tu as apporté. Je l'ai orienté chez l'éducateur qui était tout près mais je n'ai pas suivi la réponse qu'il a reçue. Je le vois demain pour m'assurer comment cela va avec les médicaments. »

     J’irai lui dire au revoir avant de m’envoler, vas petit combattant de la vie...

    VOICI LES DESSINS REALISES AU CECYDAR avec les éducateurs spécialisés.

    Nouvelles de Fabrice   

    Nouvelles de Fabrice

    https://www.cecydar.org/ 

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  Nouvelles de Séraphine et de Fabrice  

    Les réparations de la maison et la cuisine de Séraphine sont à présent terminées.

    Voici les dernières photos qui nous sont parvenues.Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Encore merci du fond du cœur de sa part à tous ceux qui ont aidés.

    En revendant les anciennes tôles du toit, on a même pu chauler les murs.

    Séraphine, Fabrice

    Fabrice a participé à la fête de Noël organisée à l’école pour les enfants des collines

    Séraphine, Fabrice

     

    Séraphine, Fabrice

    Deux valises (de 23 kg de vêtements et autres objets chacune) étaient arrivées la veille grâce à Cécile, une famille belge qui a offert cette possibilité à Sarahmoon à l’occasion d’un voyage au Rwanda.

    Ce fut une fête avec un vrai père Noël et des cadeaux pour tous – près de 100 enfants !!!

    Fabrice était enchanté des nouveaux vêtements et surtout des bottes qu’il avait demandées avec insistance.

    Regardez-le fièrement planté.

    Il a même joué au mikado, au grand amusement de tous. Le lendemain, il était de retour chez Chan, tremblant de fièvre et sans ses vêtements ni ses bottes.

    Il avait été maltraité une fois de plus chez son papa et avait revendu ses vêtements pour se nourrir…

    Impensable pour Chan de le laisser dans cet état.

    De nouveaux vêtements lui ont été trouvés, une consultation au dispensaire a permis de diagnostiquer et soigner un accès de malaria.

    Séraphine, Fabrice

     

     

     

    Vestine a accepté de le loger chez elle qui a pourtant déjà 7 petits enfants à charge.Heureusement, le nouvel espace dont elle dispose à présent permet ce dépannage d’urgence. 

     

    En quelques heures, de nombreux contacts ont été pris avec des associations diverses qui s’occupent d’enfants des rues au Rwanda (Cecydar, Point d’Ecoute, National Rehabilitation Service).Il apparaît que le problème se pose à une grande échelle dans le pays et que les solutions ne sont pas faciles à trouver.

     

    Séraphine, Fabrice

    En attendant la suite, Chan a emmené Fabrice et Moïse

    ( 9 ans et 2ème enfant de Vestine) 

    pour les distraire à la piscine, où Fabrice plongeait comme un dauphin de joie,

    et où on lui a appris à nager.

    Séraphine, Fabrice  

     

     

    Moment de calme, de détente et de sécurité dont ils ont profité

    à fond. 

    Ces gestes d’attention ne sont jamais perdus, surtout lorsqu’ils sont donnés à un enfant. 

    après plusieurs tentatives infructueuses de réinsertion dans sa famille, 

    Chan s’est rendue une fois de plus chez Justin, le papa.

    Séraphine, Fabrice

     

    Elle était accompagnée d ’un responsable

    de l’association Point d’Ecoute Alaouis,

    un ancien spécialisé dans ce genre de travail.

    Ils constatent que Fabrice n’est pas bien traité dans la famille de son papa.

    La belle mère finira par avouer qu’elle aussi frappe l’enfant.

     

    Il avait montré à Chan, son nez tabassé par le père qui a nié

    car tout oublié dans ses nuits de cabaret et boisson.

    Les deux pseudo parents culpabilisant l’enfant de créer la zizanie.

    Après une heure de tentatives de réinsertion, 

    Fabrice se refermera et refusera d’ailleurs obstinément de rester encore chez lui.

    Séraphine, Fabrice

     

    Chan déplore également un évident manque d’hygiène

    dans la famille.  Il n’est pas envisageable ni raisonnable pour l’instant

    de retenter encore cette solution.

    Fabrice reprend ses affaires et part sans état d’âme avec Chan et son accompagnateur.

    Que va-t-il devenir ?

    La question commence à se poser de façon aiguë

    car il ne reste plus que quelques jours à Chan pour y répondre.

    A qui le confier ?

    L’association pourrait-elle assumer les frais d’entretien et de scolarité de Fabrice ?

    Autant d’incertitudesSéraphine, Fabrice qui la taraudent pour l’instant… 

     

     

     

    Il y a chez Fabrice une formidable force de résilience,

    une rage de vivre qui en fait un petit guerrier.

    Il y a aussi une soif encore toute enfantine de sécurité, d’éducation et d’affection.

    Mais elle doit être rencontrée. Son avenir en dépend.

    Le pire ou le meilleur ? 

    Que deviendra Fabrice en 2019 ?

     

     

     

     
     
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique