•  lettre décembre

    Nous savons bien nous-mêmes, dit mère Teresa, que ce que nous faisons n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan! Mais, si cette goutte n'était pas dans l'océan, elle manquerait!

    Si nous n'avions pas nos écoles dans les villages pauvres, elles ne sont rien que des petites école maternelles où nous apprenons aux enfants à aimer le travail, l'ordre, le respect de l'autre, jouer, se tenir propre…..

       lettre décembre lettre décembre lettre décembre

    Et si nous n'avions pas ces petites écoles, ces centaines d'enfants seraient laissés à la rue en attendant leurs 7 ans, pour entrer en primaire, ne sachant rien, même pas tenir un crayon, ni le nom des couleurs!

    Nous avons le choix, soit entre les prendre et leur donner un tout petit peu, soit les laisser à la rue!

    lettre décembre

    lettre décembrelettre décembre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                              

     

     

     Il en va de même pour nos foyers de vulnérables, femmes seules avec de nombreux enfants!

    Mama Gilbert, seule avec 2 enfants a recueilli 2 autres enfants dans la rue! 

    lettre décembre  Si nous n'avions pas ces foyers, ces ateliers, celles que nous avons rencontrées, ramassées, seraient affamées, désœuvrées et à nouveau dans la rue, leurs enfants à voler sur le marché!

    lettre décembre

    lettre décembre

    lettre décembre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je pense que ça valait la peine d'avoir cette aide, rien que pour ces quelques femmes, ces quelques enfants, afin qu'ils vivent leur enfance en beauté, leur vie en dignité, dans la paix de Dieu, dans ce pays ressuscité!

    lettre décembre

    Et si notre œuvre peut porter des fruits, notre association SARAHMOON peut la faire vivre pour toujours au travers d'eux!

    Comme des mères Teresa nous savons tous que pour tenir, il faut être tendre comme une mère et inaltérable comme le diamant!

    lettre décembre                             Bébé d un mois, Cédric!

    lettre décembre lettre décembre

    Comme il me revient cette phrase de Jésus-Christ qui dit "j'étais sans famille, j'étais nu, j'étais malade, j'étais sans logis et tu as fait cela pour moi!

    C'est sûr, cette foi et en ces mots qu'est fondée toute notre association. La foi manque parce qu'il y a trop d'égoïsme et de recherche de gain pour soi. Pour que la foi soit vraie, il faut qu'elle soit généreuse.

    lettre décembre lettre décembre

    L'amour et la foi montent ensemble, ils se complètent!

     lettre décembre

    Et c'est sur ces mots que je tiens à vous remercier tous, pour tout ce que vous faites chaque minute, chaque seconde, chaque vêtement, chaque crayon, chaque don, chaque Bic, chaque gomme, chaque t-shirt, chaque chaussure, chaque euro, chaque mail, chaque mot, chaque encouragement, que notre travail dans notre association auprès des plus démunis, peut continuer, merci! 

     

    C' est être beau et s habiller, pour être bon à la rentrée!

    lettre décembre 2020

    AUJOURDHUI 4 DECEMBRE 69 ENFANTS DES COLLINES

    SE SONT PRESENTES A LA MAISON POUR TOUS

    POUR JOUER

    ET DISTANCIATION LAVAGE DES MAINS HYGIENE ET PREVENTION

     lettre décembre 

    ET LUTTER CONTRE LA GALE...

    lettre décembre

     et l'ignorance!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • la rentrée des pauvres....
     
    Chers,

    J'espère que votre santé va bien, ainsi que celle de vos proches.

    Ici ça va.

    Ma journée fut occupée à préparer la rentrée des classes des enfants, après 9 mois de confinement ! Les Maternelles les 1re et 2e 3eme  primaires ce sera pour janvier.

    la rentrée des pauvres....

    J ai eu ah la là oui du pain sur la planche, sans rire et sans pain, *) pour que ces enfants puissent aller à l'école, car le covid-19, c du fil à retordre. Comme chez vous. C est source de déstabilisation, pour le moral, le mental, les personnes âgées. C est ici la pauvreté .....je m explique, Si chaque minute c essayer d être une personne positive. Et courageuse c sûr. Et c prier. Et c'est aussi faire des choix et s'engager, et rester fidèle et se sacrifier, essayer de se donner un peu plus quoiqu il arrive, advienne, lutter contre l adversité.....Comme un ami m'a écrit cette phrase et c vrai, merci du rappel...."Hier vous étiez nu et je vous ai habillé" et moi Dieu sait si Il m a revêtue de tant de grâces et rencontres  bénéfiques!

    Sans ma Sarahmoon ou avec elle,  j avance toujours droite pour elle. Pour ses petits frères et soeurs rwandais. Des enfants comme les autres. 

    la rentrée des pauvres....Moise           Erissa la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....Aujourd'hui, veille de rentrée, la phrase est "Vous ne pouviez aller à l'école ou faisiez 24 km aller-retour à pieds pour pouvoir étudier, vous n'aviez pas de vêtements, de cahier, de bic, de souliers, de sac, d uniforme, et....Je vous ai aidés"

    Depuis le matin je cherche des solutions pour trouver un chauffeur pour Moïse, fils d une mère de 8 enfants, seule, j ai même appeler le pasteur, il y a 10 minutes,il n'y a pas de chauffeur, le carburant est devenu trop cher!

    Diane et Grâce

    la rentrée des pauvres....

    Et pour Grâce, orpheline de papa, empoisonné par sa propre famille, car il avait des propriétés !

    Grâce vit chez sa grand-mère, et n'a rien pour pouvoir aller à l'école, c'est la fille la plus courageuse que j'ai jamais rencontrée, elle a 12 ans.

    la rentrée des pauvres....

    Diane 16 ans, elle entre en première secondaire, oui c'est tard... mais c'est mieux que rien, elle continue ses études en faisant 12 km jusqu'à la ville le matin à 5h, elle rentre tard le soir et refait 12 km sans avoir mangé. Pour étudier!

    la rentrée des pauvres....

    Érissa, 11 ans, enfant survolté, difficile, fils de Clémentine, seule avec 6 enfants, il promet d'être sage et de bien travailler dans notre petite maison pour tout et pour tous....

    la rentrée des pauvres....

    Aux filles, je parle de contraception, de faire des études et de bien travailler en venant chez nous rattraper leur retard les samedis!

    Et en pensant à la justice comme moteur, motivation pour Grâce, qui un jour revendiquera les propriétés de son papa assassiné pour la voler, elle, sa fille adorée comme héritière...

    la rentrée des pauvres....

    Manu, 15 ans, était il y a 8 ans quand je suis arrivée ici, plus que délinquant, il volait sur les marchés pour subvenir à la nourriture de ses frères et sœurs, depuis il étudie bien, se concentre parle bien l'anglais, c est un beau grand jeune homme, il est transformé, par sa force de réussir, d'étudier.

    la rentrée des pauvres....Je ne peux tous les énumérer, on les connait tous à la télé ou au ciné ces petits guerriers guerrières qui n ont rien demandé de tel... .J ai plus le temps de bavarder tranquillement, l école Sarahmoon sera là pour les raccommoder...! Est- ce qu'on rêve, est-ce qu on est des tourneurs de moulin à vent? Je sais pas ...c la vie......

    la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....

    Mardi soir monsieur Bruno bénévole, me donne sa réponse s il reste et reprend le job qu Aristide ne veut plus, car il est à kibuye et veut devenir motard et gagner plus..

    De l argent....Money....

    What else?

    Love....ChanMoon

    la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....

    la rentrée des pauvres....

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Le papillon Sarahmoon et Chan volent encore et encore

     Lorsqu’elle a appris la réouverture des écoles au Rwanda dans le courant du mois de novembre, Chan a décidé d’y retourner illico presto, dans une mission 12 hâtive, pour préparer ce qui ressemblera plus à une rentrée qu’à une reprise, après 8 mois de fermeture totale et dans un nouveau cadre.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    L’année scolaire normale, qui s’étend habituellement de mi-janvier à mi-novembre, arrivera presqu’à sa fin au moment du retour des écoliers dans les classes. Afin de pouvoir obtenir l’agréation pour l’ouverture de l’école SARAHMOON, il fallait encore poursuivre et terminer les aménagements indispensables de la nouvelle implantation : clôtures de sécurisation, escaliers solides, fin des travaux d’aménagement des deux bâtiments.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

     

     

     

     

     

     

     

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12. Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12. Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

     Bien sûr la « Maison pour tous » à côté de l’école a déjà ouvert ses portes aux gens de tous âges qui s’étaient donné rendez-vous sur place pour accueillir Chan.

    Joie des retrouvailles, malgré la brièveté de son absence. Même ravissement de tous face aux trésors déballés des trois grandes valises de 23kg chacune que Chan avait réussi à faire passer gratuitement en plaidant passionnément la cause de l’association au comptoir d’embarquement de son vol Rwandair.

     

     Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12. 

    Petite déception aussi devant un potager presqu’à l’abandon et devant certains défauts de construction des derniers travaux réalisés juste avant son départ du Rwanda ou en son absence.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12. 

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Déception surtout devant la décision de Joseph B.de ne pas venir habiter à Rubona et de renoncer à l’achat de la parcelle inutilisée au bord de la route.

        Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Heureusement, le fidèle entrepreneur Léonard a tenu ses promesses et payé sa dette en travaux dès l’arrivée de Chan. Il se sent, selon ses dires, le cœur plus léger d’avoir réparé ou amélioré ce qui n’allait pas : plafond branlant, cimentage du sol fissuré, barza (véranda) non peinte, etc. 

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Il faut bien se rendre à l’évidence : certaines choses ne bougent vraiment que si Chan est sur place. D’autres vont leur petit bonhomme de chemin : Aristide toujours fidèle au poste, au four et au moulin ; Peter, l' architecte artiste, Thomas, l’informaticien américain, qui viennent régulièrement peaufiner la décoration des murs ; Bosco, le meilleur zamu (gardien) ainsi qu’il le prétend, courageusement présent chaque nuit malgré l’isolement relatif de la parcelle sur la colline…

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Il y a du neuf : un nouveau collaborateur belge, Michel Lebacq, aux multiples compétences pratiques dans la construction, la maintenance et le bricolage, se prépare à venir faire un séjour au Rwanda dès que la situation sanitaire le permettra, il essaie de piloter certains travaux par des contacts audio-visuels WhatsApp.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Epiphanie a accepté de revenir pour la reprise des classes. Chan avait dû la remercier en août en raison de la trop longue fermeture de l’école. Il y a aussi l’arrivée de Bruno, un cousin d’une ancienne élève de Chan à Gisenyi. Il est très organisé et pourra être utile dans la supervision rapprochée des travaux, Bruno, l’enseignant de l’anglais, très polyvalent  ! 

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12. Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

     Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Pour comprendre comment Chan a retrouvé du cœur à l’ouvrage, revenons un peu en arrière : le vernissage de l’exposition d’Orval fut une belle réussite, malgré la pandémie. Une quarantaine de personnes se sont retrouvées, par une belle journée automnale dans un cadre magnifique, pour admirer les œuvres de Frédéric Thiry et de Chan dans la crypte du musée.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Allocution de bienvenue du frère Xavier, moine responsable de l’accueil, traditionnelle et touchante introduction à l’action de l’Association par le p. Ugo, musique et chants d’ambiance à la guitare de Basile Dethier, vente des tableaux et de l’artisanat par sœur Jean-Baptiste, etc. Pour agrémenter le tout, bière et fromage d’Orval offerts par le sponsoring de l’abbaye.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.  Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Dans les jours suivants, retrouvailles émouvantes de Chan avec sa maman, à présent en maison de repos, après plus de 10 ans de distance et de silence, bientôt suivies d’une belle réconciliation avec d’autres membres de sa famille. « Ne t’en fais pas pour moi : va, continue le beau travail que tu as commencé au Rwanda, je suis fière de toi ! » lui a déclaré sa maman, pourtant si fragilisée par l’âge, la veille de son départ. A la Toussaint, la sœur de Chan et son mari sont allés nettoyer et fleurir la tombe de Sarah en son absence…

     

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

    Comme pour prendre le relai, une femme vêtue d’un pagne blanc aux papillons roses attendait Chan sur le pas de sa porte à Gisenyi. Emerveillée, Chan lui a acheté le poisson du lac qu’elle vendait et a reçu en cadeau le pagne aux papillons. Les pauvres là-bas sont souvent un exemple d’amour et de générosité qui ouvre les cœurs à leur diapason.

    Voici les news promises de Sarahmoon, mission 12.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • children go back to school the 15 november!

    enjoy kids!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les quatre saisons de l'âme se suivent

      Les quatre saisons de l'âme, automne à ORVAL

    Les quatre saisons de l'âme se suivent

    Les quatre saisons de l'âme se suivent et ne se ressemblent pas…  

    Le corona était là même s’il n'est pas sympa et il n’est pas sympa, mais transformé en trappiste Orval, quel délice! Du coups, la rigueur de ce samedi 10 10 2020 se passa bien et la solidarité, votre joie était belle et bien là, avec le public venu en train, en voiture, en drone, en covoiturage, à pieds, en bus et de partout le plat pays !! Ce public généreux, inspirateur a fait éclater notre fatigue, en une bulle de saveurs et de bonheurs ! 

    Le frère Xavier avec ses lourdes clés anciennes, antiques,  monastiques, ouvre toutes les portes, même celles de l'intérieur du cœur de son abbaye, pleine de splendeur et d’hospitalité ! Promeneur, coureur, organisateur chevronné, 500 personnes chaque week end, un marathon au temps des flèches et du gel hydraulique, un discret cueilleur de tous nos instants... 

    Public chaleureux qui aime les artistes et la musique ! Qui a tant besoin ces temps-ci de reconnaissance ! Beaucoup d’applaudissements pour Basile à la guitare, chanteur douceur « ambianceur », réchauffeur de salle et d’atmosphère confinée! Chauffeur au pied levé. On balance pas mal sur notre chaise ! 

    Freddy le conducteur, éclaireur de toutes les saisons de l’âme et de notre projet, par sa ferveur sans compter, ni les jours ni les kms, a témoigné de courage à tous les étages, l’ange gardien de l’asbl jusqu’à pas d’heures....  

    Bernadette était présente fidèle, pourtant ses enfants l’attendaient pour son anniversaire toujours l’ardeur à la tâche ! Françoise, écolière du monde à tous les postes, sa présence chaudement réconfortante et efficace de bonne humeur ! 

    Frédéric artiste illustrateur plein de talent et de solidarité anima le vernissage avec bon train, sa délicieuse demeure, son Orval natale, au délicieux fromage savoureux, sa bière rare et toutes les petites délicatesses offertes par le sponsor ABBAYE D’ORVAL furent des gâteries à manger à boire qui relevèrent tous les appétits gourmands ! 

    Toi tu te tais bonheur, de ton choix divin, tu aimes le soleil et il était là ! 

     La JB fut calmement efficace à l'artisanat vendeur pour les mères « célibattantes » avec leurs petits… 

    Puis, la force la colonne vertébrale de SARAHMOON le père Ugo, orateur poète émouvant nous toucha en plein cœur! 

    Surprise de taille, avec  la sœur rwandaise d'un ami cher au Rwanda, CONCOLATA, qui embarqua un groupe de joyeux 8 amis amoureux du Rwanda qui  nous embarqua dans un moment de couleurs et de bonne humeur! Beauté, élégance africaine intérieure et extérieure du Cameroun avec deux ingénieurs, une fleur et un master ! Nadine flamboyante, arriva sa voiture pleine de dons à craquer pour le Rwanda, avec son cœur immense nous a fait craquer de bonheur! Yves, Christiane aux sourires naturels rayonnants!

    Les Orval coulent à flot, la musique, les peintures, les photos de nos enfants, les discours et les visites, ses musées les ballades les pierres blanches jaune comme le soleil dans ce cadre enchanteur que demander de plus ??? 

    Merci Seigneur pour ces grâces, merci SarahMoon bien présente de signes et papillons blancs, prête à faire des clins Dieu ! 

    Merci le frère Bernard Joseph ! Merci à la journaliste, son bic coule rapidement en interviewant pour le journal "l'avenir", elle nous fait un grand honneur de parler du projet Sarah Moon enfant lune ! 

    Bien d'autres sont venus, Thierry amateur d'art nous a offert tous ces beaux clichés à partager, et le dimanche câlins et tutti quanti, quelles rencontres mes amis!!

    L'expo dure encore du 10 du 10  2020  au 15 du 11  2020,  ça fait encore beaucoup d'heures pour les rêveurs d'un monde meilleur !  De la tendresse et des douceurs… et des sourires et des rires… et de l'Amitié… et de l'Amour…Pour ici et maintenant ! On verra demain !!! Merci, à bientôt les visiteurs !

    Chan aux anges 

    Les quatre saisons de l'âme se suivent  

    Les quatre saisons de l'âme se suivent  Les quatre saisons de l'âme se suivent

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique