• Si....

    Si vraiment nous voulons soutenir ces enfants blessés , il faut les rendre actifs et non pas les gaver. ce n'est pas en donnant plus qu'on pourra les aider , bien au contraire, en leur demandant plus qu'on les renforcera."
    Cyrulnik, B. (1999 ).Un merveilleux malheur.

    Paris: Odile Jacob

    p.48

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :