• Séraphine, Fabrice

     Nouvelles de Séraphine et de Fabrice  

    Les réparations de la maison et la cuisine de Séraphine sont à présent terminées.

    Voici les dernières photos qui nous sont parvenues.Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Nouvelles de Séraphine et de Fabrice (suite)Encore merci du fond du cœur de sa part à tous ceux qui ont aidés.

    En revendant les anciennes tôles du toit, on a même pu chauler les murs.

    Séraphine, Fabrice

    Fabrice a participé à la fête de Noël organisée à l’école pour les enfants des collines

    Séraphine, Fabrice

     

    Séraphine, Fabrice

    Deux valises (de 23 kg de vêtements et autres objets chacune) étaient arrivées la veille grâce à Cécile, une famille belge qui a offert cette possibilité à Sarahmoon à l’occasion d’un voyage au Rwanda.

    Ce fut une fête avec un vrai père Noël et des cadeaux pour tous – près de 100 enfants !!!

    Fabrice était enchanté des nouveaux vêtements et surtout des bottes qu’il avait demandées avec insistance.

    Regardez-le fièrement planté.

    Il a même joué au mikado, au grand amusement de tous. Le lendemain, il était de retour chez Chan, tremblant de fièvre et sans ses vêtements ni ses bottes.

    Il avait été maltraité une fois de plus chez son papa et avait revendu ses vêtements pour se nourrir…

    Impensable pour Chan de le laisser dans cet état.

    De nouveaux vêtements lui ont été trouvés, une consultation au dispensaire a permis de diagnostiquer et soigner un accès de malaria.

    Séraphine, Fabrice

     

     

     

    Vestine a accepté de le loger chez elle qui a pourtant déjà 7 petits enfants à charge.Heureusement, le nouvel espace dont elle dispose à présent permet ce dépannage d’urgence. 

     

    En quelques heures, de nombreux contacts ont été pris avec des associations diverses qui s’occupent d’enfants des rues au Rwanda (Cecydar, Point d’Ecoute, National Rehabilitation Service).Il apparaît que le problème se pose à une grande échelle dans le pays et que les solutions ne sont pas faciles à trouver.

     

    Séraphine, Fabrice

    En attendant la suite, Chan a emmené Fabrice et Moïse

    ( 9 ans et 2ème enfant de Vestine) 

    pour les distraire à la piscine, où Fabrice plongeait comme un dauphin de joie,

    et où on lui a appris à nager.

    Séraphine, Fabrice  

     

     

    Moment de calme, de détente et de sécurité dont ils ont profité

    à fond. 

    Ces gestes d’attention ne sont jamais perdus, surtout lorsqu’ils sont donnés à un enfant. 

    après plusieurs tentatives infructueuses de réinsertion dans sa famille, 

    Chan s’est rendue une fois de plus chez Justin, le papa.

    Séraphine, Fabrice

     

    Elle était accompagnée d ’un responsable

    de l’association Point d’Ecoute Alaouis,

    un ancien spécialisé dans ce genre de travail.

    Ils constatent que Fabrice n’est pas bien traité dans la famille de son papa.

    La belle mère finira par avouer qu’elle aussi frappe l’enfant.

     

    Il avait montré à Chan, son nez tabassé par le père qui a nié

    car tout oublié dans ses nuits de cabaret et boisson.

    Les deux pseudo parents culpabilisant l’enfant de créer la zizanie.

    Après une heure de tentatives de réinsertion, 

    Fabrice se refermera et refusera d’ailleurs obstinément de rester encore chez lui.

    Séraphine, Fabrice

     

    Chan déplore également un évident manque d’hygiène

    dans la famille.  Il n’est pas envisageable ni raisonnable pour l’instant

    de retenter encore cette solution.

    Fabrice reprend ses affaires et part sans état d’âme avec Chan et son accompagnateur.

    Que va-t-il devenir ?

    La question commence à se poser de façon aiguë

    car il ne reste plus que quelques jours à Chan pour y répondre.

    A qui le confier ?

    L’association pourrait-elle assumer les frais d’entretien et de scolarité de Fabrice ?

    Autant d’incertitudesSéraphine, Fabrice qui la taraudent pour l’instant… 

     

     

     

    Il y a chez Fabrice une formidable force de résilience,

    une rage de vivre qui en fait un petit guerrier.

    Il y a aussi une soif encore toute enfantine de sécurité, d’éducation et d’affection.

    Mais elle doit être rencontrée. Son avenir en dépend.

    Le pire ou le meilleur ? 

    Que deviendra Fabrice en 2019 ?

     

     

     

     
     
     
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :