• Pourquoi je soutiens l’école de Gisenyi     

     Depuis 2017, j’accompagne pendant quelques semaines par an les missions de l’association Sarahmoon au Rwanda. Quelle chance de pouvoir découvrir un pays d’Afrique en pleine mutation, en progrès et en paix, mais où une grande partie de la population vit encore dans une extrême pauvreté.

         

    Ayant la disponibilité que donne la retraite et les moyens de payer mes voyages en avion, mes déplacements, mon logement et mes moyens de subsistance sur place, je rencontre des projets concrets, des histoires et des visages uniques. D’être accueilli par eux, de travailler avec eux, au milieu d’eux, m’apporte de la joie et une leçon de vie.

    Je partage leurs rires, leurs chants, leurs danses, leurs efforts, leur patience, leurs espoirs…J’y vis aussi avec eux des doutes, des malentendus, des désillusions et des larmes parfois. Nous prenons le temps, nous réfléchissons, nous frappons à d’autres portes, nous recommençons autrement, nous espérons, nous réussissons, nous nous réjouissons ensemble. 

     

    Ils m’aident à prendre conscience des privilèges qui sont les miens, les nôtres, au-delà des difficultés et des peines que nous avons aussi en Europe. Leur capacité d’endurer des conditions de vie très dures, de se battre au quotidien pour une existence qui est de l’ordre de la survie, leur aptitude à se réjouir de peu, à recevoir avec reconnaissance ce que nous pouvons leur donner, m’apprennent la modestie, la simplicité de l’existence et de la relation. Ils raniment sans cesse en moi l’envie de m’impliquer avec eux, pour eux.

     

     Après 6 ans de déménagements et d’épreuves diverses liées surtout à l’instabilité locative, notre école maternelle se construira bientôt à Gisenyi!

    Nous y croyons et nous misons tout sur ce beau projet.

     

    Le terrain est déjà là !

     

     

     

     

     Elle sera pour tous les enfants du bord du lac Kivu! Avec une attention particulière aux plus démunis. Une bonne éducation est un atout incontournable pour eux.

     

     

      Nous avons fait le choix de ne pas les abandonner, de ne pas laisser derrière nous tant de gens qui ont collaboré avec nous, qui bénéficient d’un salaire ou d’une aide en vêtements, en soins, en nourriture et surtout qui, grâce à l’école, partagent l’espoir d’un avenir meilleur pour leurs petits…

     

    Voulez-vous bien donnez raison à notre choix qui est aussi un défi dont l’enjeu est lourd de conséquences pour eux… ?

     

    Si la somme de 2000€ est atteinte, elle nous permettra d’aller au bout du projet. Sinon, elle sera remboursée aux donateurs.

     Aidez-nous, s’il vous plaît. Je vous remercie déjà du fond du cœur.

    Freddy Dethier, 72 ans, père de 6 enfants, enseignant retraité.

     

    Manu, aîné d’une famille de 6 enfants, qui veut devenir chauffeur de bus.

    Qui va l’encourager et l’aider ?

    Photos de Vestine, Mélissa, Moïse, Manu, Erissa, sa maman, Eric, Grâce,

    Epiphanie, Patricie, Aristide, Bosco, Antoinette, et tous les autres.....

     MOISE                                                                                       ERIC

    « Ce qu’ils vont devenir dépend en partie de votre générosité. Ils vous disent déjà merci »

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • brève (?) histoire de l’ASEL 

    témoin

    Depuis les dix ans qu’elle existe, l’ASBL Sarahmoon Enfantslune a connu quelques changements…

    En 2013, Chan est partie au Rwanda pour y aider des enfants pauvres en mémoire de sa fille Sarah, décédée à 20 ans et qui était née au Rwanda où ses parents enseignaient alors.

    témoin  témoin

    témoin

    Un contact providentiel l’avait mise en rapport avec le vicaire d’une paroisse rwandaise des montagnes, où les pauvres ne manquent pas; elle a tout de suite lancé une école maternelle (selon la méthode Montessori) en vue de socialiser ces enfants et les préparer ainsi à entrer à l’école primaire, mais a aussi été confrontée au problèmes des « filles-mères », de très jeunes filles célibataires qui se retrouvent maman sans avoir été préparées à rien, sans savoir de métier, et que leur famille, trop pauvre, ne peut soutenir.

    témoin

    Elle a donc commencé une école locale d’artisanat, pour leur permettre de gagner leur vie et celle de leur enfant, et mis en route d’autres projets destinés à les aider (atelier de couture, permaculture pour leur apprendre à tirer parti d’un lopin de terre, etc.)

    témoin  témoin  témoin

    Des personnes en difficulté ont aussi été prises en charge pendant un temps limité, comme par exemple un brillant étudiant en art, à qui on a payé la scolarité qu’il n’avait pas les moyens de s’offrir.

    témoin

    Le projet d’école Montessori a donné d’excellents résultats et fut exporté dans d’autres villages.

    En 2015, diverses circonstances (entre autres de voir des enfants de 5 ou 6 ans voler de la nourriture parce qu’ils avaient faim…) l’ont amenée à commencer une école maternelle dans les quartiers très pauvres proches de Gisenyi, d’ailleurs doublée de « classes de vacances » pendant les vacances scolaires, pour éviter à ces enfants de traîner dans la rue.

    témoin  témoin

    En même temps que l’école, il a fallu aussi venir en aide à plusieurs familles (comme une mère de sept enfants, seule pour les élever et n’ayant aucun revenu…)

    Rien de tout cela n’eût bien sûr été possible sans la collaboration d’enseignants rwandais, formés par Chan, dont on assure le salaire.

    témoin

    Après avoir loué divers bâtiments pour l’école de Gisenyi, chaque fois avec des frais et des inconvénients à vous décourager, la seule solution fut d’acheter un petit terrain sur lequel on construira un bâtiment simple pour abriter l’école, en étant désormais sûrs de ne plus dépendre d’aléas sur lesquels nous n’avons aucune prise.

    témoin

    Le terrain a pu être acheté, en y mettant toutes les ressources disponibles… mais il faut à présent trouver l’argent pour construire. Un bâtiment de ce genre, au Rwanda, coûte infiniment moins qu’en Europe, certes, mais pour répondre aux légitimes exigences de l’inspection régionale, il doit néanmoins être aux normes. 6000 ou 7000€ devraient suffire, mais encore faut-il les trouver.

    témoin

    L’ASBL n’ayant d’autre ressource que des dons (d’ailleurs de nature variée), il ne nous reste qu’à faire appel à votre générosité, en sachant que chaque euro donné ira directement au Rwanda (notre ASBL n’a aucun frais de fonctionnement, les administrateurs prenant à leur charge tous les frais occasionnés par leur travail bénévole).

    témoin

    Si jamais nous recevions plus d’argent qu’il n’en faut pour cette construction, il servira à venir en aide à des mamans qui n’ont pas de quoi nourrir leurs enfants…

    ugo zanetti

    vice président de l'asel

     

    témoin

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • HELLO HELLO

     demain c déjà 2020 !!!

    TWENTY TWENTY ON DIT AU RWANDA....

    SI LE PRESIDENT A REUSSI EN 25 ANS A RECONSTRUIRE SON PAYS 

    C PARCEQU IL A TOUTE SA POPULATION AVEC LUI DE VRAIS BATTANTS

    QUI ONT COMBATTU UN DESTIN PAS FACILE A VIVRE...

    C PEUT ETRE POUR CELA QUE JE SUIS ICI PARMI EUX....

    A TENTER DEPUIS DIX ANS DE LUTTER CONTRE L ADVERSITÉ DE LA  VIE...

    LE DERNIER DEFI QU ON ME TEND ET QUE JE DOIS RELEVER ET CELA EN PROMESSE A MA FILLE

    D AIDER LES ENFANTS LES PETITS LES PAUVRES DU RWANDA ....

    C EST CETTE BELLE ECOLE FACE AU KIVU

    OU ILS POURRONT APPRENDRE......!

     

    cool UN VRAI JARDIN D ENFANTS....yes

    EN 2020!

     

    https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sauvez-l-ecole-sarahmoon-sarahmoon/preview

     

    VOICI les meilleures images de 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019

     

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019

     Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019     Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019

     

     

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019  Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019  Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019                                             

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019

     

     

     Hello, c'est la newsletter de fin 2019  

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019
    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019                               

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019                      Hello, c'est la newsletter de fin 2019      meilleurs MERCI ET JOIE à vous mes amis... 

    FORCE 1 IN twenty twenty!Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019

     Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019                                                                                                                                            

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Cette année a été personnellement intense pour moi à pleins de niveaux. Mais tellement riche d'enseignements. J'ai vu que parfois le pire peut cacher le meilleur. Q'une épreuve peut se transmuter en force. Que pour rebondir, il faut accepter de toucher le fond. La vie a testé ma foi. Je lui ai dit oui malgré la peur au ventre. Et elle me l'a rendu au centuple.

     

    Et voilà que cette année 2019, se termine déjà.

    Et que 2020 pointe son nez... CONSTAT : état des lieux 

      Je vous souhaite une année twenty à la hauteur de vos rêves! 

    Hello, c'est la newsletter de fin 2019 Hello, c'est la newsletter de fin 2019

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sauvez-l-ecole-sarahmoon-sarahmoon/preview

    Sauvez l'école SARAHMOON, le miracle de Noël!l

    Santé & éducation, Solidarité, Développement Local

     
    Visuel du projet Sauvez l'école SARAHMOON, le miracle de Noël!l
    Sarahmoon
    Gisenyi
    14
    Contributeurs
    29 jours
    Restants
    785 €
    Sur 2 000 €
     
    39 %

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire